Auteurs Patrick & Christine


 

AVANT TOUT :

Pensez à détendre votre chien avant de débuter un exercice !


***** APPRENDRE *****

 

LE RAPPEL  en 4 étapes (pour chiot ou adulte)

 

Commencer dans un endroit clos pour que le chien ne ressente pas votre inquiétude (qu’il se sauve). Le problème ne vient pas du chien mais du maître.

Si vous n’avez pas d’endroit clos, vous le faites avec une longe.

 

Progressivement, on enlève les jouets et les friandises. On privilégie les caresses, les bisous et la parole (ton enjoué).

 

1ère étape : « l’attractivité accroupie »

Au début : Se mettre accroupi, pour être à la hauteur du chien, en l’attirant avec un jouet et on le félicite lorsqu’il vient vers vous. La position debout est une position d’autorité. 

On fait du bruit pour l’attirer, on l’appelle par son nom, on le stimule avec une friandise ou un jouet. On se relève et on recommence à plusieurs endroits. Ceci 2 ou 3 fois maximum. 

2ème étape : « l’attractivité en mouvement »

Quand cela est acquis, on recommence mais cette fois-ci en mouvement, donc debout.

 3ème étape : « Le demi-tour »

Quand l’étape 2 est acquise en mouvement, on va pratiquer ce qu’on appelle le demi-tour : 

On part dans un sens sur 20 ou 30 mètres, puis on fait demi-tour, d’abord en le rappelant. On recommence plusieurs fois.

Puis on fait la même chose, des allers-retours, sans le rappeler mais en surveillant du coin de l’œil que le chien suive.

 4ème étape : « La surveillance du maître par le chien »

Quand l’étape 3 est acquise en mouvement, on va apprendre au chien à vous surveiller.

S’entraîner en promenade, dans un endroit isolé sans risque pour le chien.

On va se promener en lâchant le chien (pas de longe).

On va jouer à cache-cache avec lui. On laisse prendre un peu d’avance au chien (20-25m) et on se cache où on peut (sans le rappeler), tout en le surveillant du coin de l’œil. On attend qu’il revienne, car si vous le suivez, il va reprendre toujours cette même avance. Dès qu’il vous retrouve, on le félicite en lui faisant la fête. Et on repart dans un autre sens. Le faire 3 ou 4 fois.

Un peu plus loin (pas au même endroit), on recommence en lui laissant moins d’avance.

A chaque promenade, on réduit la distance, sans se cacher nécessairement mais en faisant juste demi-tour.

_______________________

 

LA MARCHE EN LAISSE :

La marche en laisse (1ère partie)

Matériel conseillé :

-      Collier, si le chien ne tire pas trop (pas de collier étrangleur, ni à pics) 

-      Harnais (type Y pour ne pas bloquer les épaules du chien), si le chien tire beaucoup. Exemple : Harnais Julius K à éviter.

-      Laisse (environ 1m-1m20). Pas de laisse à enrouleur.

Conseils :

Votre chien tire en laisse car naturellement, il marche plus vite que vous et a envie d’aller sentir ou explorer son environnement.

Se mettre dans un endroit où il n’y a pas ou peu d’éléments perturbateurs : Dans un jardin ou à défaut une grande pièce.

Prendre son jouet préféré ou des friandises, et faire des petits allers et retours en le stimulant avec. Puis, de la même façon, faire des cercles un coup dans un sens, un coup dans l’autre.

Dès que vous sentez qu’il va tirer, faire des changements de direction à 90° ou 180°, en l’attirant toujours avec la friandise ou le jouet.

Pour le moment, on ne donne pas d’ordre au chien, on se contente de le rappeler par son nom.

La marche en laisse (2ème partie)

Matériel conseillé :

-      Collier, si le chien ne tire pas trop (pas de collier étrangleur, ni à pics) 

-      Harnais (type Y pour ne pas bloquer les épaules du chien), si le chien tire beaucoup. Exemple : Harnais Julius K à éviter.

-      Laisse (environ 1m-1m20). Pas de laisse à enrouleur.

Conseils :

Pensez à détendre votre chien avant de débuter l’exercice !

Dès que la 1ère partie est acquise, on refait le même travail en limitant les changements de direction (juste quand il tire ou va tirer), en rajoutant l’ordre : nom du chien + « au pied ». 

S’il tire toujours, on s’arrête et on le fait assoir au pied, en le récompensant par une caresse ou une friandise (pas de jouets). Montrez que vous êtes content de lui quand il a obéi !

Pour le moment, on fait ce travail sur de courtes distances dans un environnement sans trop de stimuli (odeurs, autres chiens, etc.). 

Dès que ça marche, on peut rallonger la distance.

La marche en laisse (3ème partie)

Matériel conseillé :

-      Collier, si le chien ne tire pas trop (pas de collier étrangleur, ni à pics) 

-      Harnais (type Y pour ne pas bloquer les épaules du chien), si le chien tire beaucoup. Exemple : Harnais Julius K à éviter.

-      Laisse (environ 1m-1m20). Pas de laisse à enrouleur.

Conseils :

Pensez à détendre votre chien avant de débuter l’exercice !

Dès que la 2ème partie est acquise, on refait le même travail dans un environnement calme (chemin de campagne, forêt, parc…), toujours avec : nom du chien + « au pied ». 

Rappel : S’il tire toujours, on s’arrête et on le fait assoir au pied, en le récompensant par une caresse ou une friandise (pas de jouets). Si ça ne marche pas, reprenez le travail précédent (1ère ou 2ème partie).

Montrez que vous êtes content de lui quand il a obéi !

Pour arriver à un résultat, il faut rester calme, ne pas fâcher son chien, être patient, constant et persévérant.

Chaque petite réussite doit être félicitée !

 

_______________________

 

LES POSITIONS :

Le « assis », « couché », « pas bougé » peuvent être travaillés séparément, par exemple au moment de la gamelle, ou de l’entrée ou la sortie en promenade, ou lors de la mise de la laisse, etc.

Méthode : Tant que le chien n’a pas obéi à l’ordre demandé, on attend sans le fâcher. Si ça dure trop longtemps, on fait autre chose et on recommence plus tard.

Dès qu’il a obéi, on le récompense en lui donnant ce qu’il veut (gamelle, ouverture de la porte, mise en laisse…) en le caressant, en lui faisant la fête pour lui montrer qu’on est content.

La réussite dépend de votre patience et de votre constance.

Pour cet exercice, pas plus de 5 mn à chaque tentative.

Vous pouvez travailler avec votre chien tous les jours et jouez avec lui. Il a besoin de temps d’interaction avec son maître.  


***** JOUER *****

« La friandise cachée » :

Matériel : 3 gobelets et des friandises

Mettre le chien en position pas bouger. Espacer par terre les 3 gobelets à l’envers. Glisser une friandise sous 1 des gobelets et les mélanger. Le chien doit retrouver la friandise ! 

 

_______________________

« Le cherche » :

A faire de préférence dehors : 

Tenir votre chien. Jeter une poignée de minuscules friandises de façon à ce qu’elles s’éparpillent. Lâcher votre chien en disant « cherche ». 

Ensuite, à l’abri du regard du chien, vous éparpillez les friandises et vous aller le chercher en lui disant « cherche ». 

Vous pouvez aussi faire ce jeu en cachant le jouet préféré de votre compagnon.

Toujours féliciter et faire la fête à votre chien quand il a trouvé toutes les friandises ou son jouet.

 

_______________________

Des jeux pour votre chien :

Voici le lien pour visionner une vidéo (de 2mn34s) qui vous propose 4 jeux :

https://youtu.be/NI_vu9C4i7s

Dès que la vidéo est sélectionnée, cliquer droit dessus et cliquer sur « Lire en boucle ».

Conseils :

Choisissez un jeu et ne passez à autre que lorsque le premier est acquis.

Pour les futurs agilitistes, le jeu des tabourets est très bien.

Soyez calme et patient ! 

 

Comme d’habitude, privilégier des séquences courtes d’environ 5mn.